LE BAL DES FOLLES, Mas

LE BAL DES FOLLES, Mas

Un titre énigmatique, une illustration qui l’est tout autant…
Telles ont été mes premières impressions face à cette couverture. J’ai immédiatement eu hâte d’en découvrir davantage. Ce livre est un premier roman pour son auteure, Victoria Mas. Elle a choisi de traiter une thématique originale. Peut-être est-ce la raison pour laquelle elle s’est vu récompensée du prix Renaudot des lycéens cette année.
Alors, de quoi s’agit-il ?
Une nouvelle critique par Actualitté. Bonne lecture à tous !

En quelques mots

Dans ce premier roman, Victoria Mas nous présente quatre femmes dont le destin est lié à l’hopital parisien de la Salpêtrière. L’histoire se déroule dans la société encore très masculine des années 1880 – période marquée, en médecine, par la figure du docteur Charcot. Ce célèbre neurologue réalise alors des expérimentations sur les femmes internées, notamment par l’hypnose, dans le but de faire avancer les travaux relatifs à l’hystérie. Le lecteur fait la rencontre de Geneviève, infirmière et assistante du docteur Charcot, de Louise et de Thérèse, deux « aliénées », et enfin, d’Eugénie Cléry, jeune bourgeoise dotée d’un don particulier qui pourrait bien lui nuire. L’intrigue se tisse en entremêlant les destins de chacune de ces femmes dans le décor grandiose de la Salpêtrière de l’époque et jusqu’à un évènement particulier : le bal de la mi-carême, dit bal des folles.

Un avant-goût

« Depuis l’arrivée de Charcot à la Salpêtrière, on dit que seules les véritables hystériques y sont internées. Mais le doute subsiste… »

La critique

L’écriture est un exercice exigeant : il nécessite du travail, de la réflexion, du temps, de l’imagination et plus encore. L’auteur, une fois son texte achevé, n’est pas au bout de ses peines : Celui-ci sera-t-il publié ? Rencontrera-t-il un public ? Comment sera-t-il reçu ?
Félicitations donc à Victoria Mas pour ce premier travail d’écriture, publié chez Albin Michel et reçu avec enthousiasme. Un premier succès !

De manière générale, j’ai trouvé que Le bal des folles était un livre intéressant et en ai apprécié la lecture; il se lit facilement et convient à un public adolescent. * La thématique traitée est originale et l’auteure a su trouver un équilibre entre fiction et réalité historique, entre divertissement et peinture de la condition féminine de l’époque. L’intrigue et le parcours de chacun des personnages sont clairs et se suivent aisément.

Néanmoins, quelques points restent à parfaire :

D’une part, on perçoit les efforts portés sur l’organisation. Chaque rebondissement semble rigoureusement préparé et introduit au lecteur de façon trop explicite. Par conséquent, l’intrigue semble manquer de suspens. Par anticipation, on devine quels seront les évènements clés et on pressent leur impact sur l’évolution des personnages et de leurs relations.

D’autre part, certains noeuds de l’intrigue manquent de vraisemblance. Je pense notamment au personnage de Geneviève : décrite comme étant de nature inflexible et l’étant devenue davantage encore au fur et à mesure des années, elle semble pourtant céder trop facilement au personnage d’Eugénie. Je pense également à la trajectoire de vie du personnage de Louise.

En bref : bilan plutot positif pour ce premier roman de Victoria Mas ! Une thématique originale, une lecture simple et divertissante expliquent sans doute le succès rencontré en librairie. Le style d’écriture sera à étudier avec attention dans son prochain livre.
A suivre !

Merci d’avoir lu cet article ! Qu’en pensez-vous ?

* Mise en garde : l’auteure montre les violences subies par les femmes de cette époque. Certaines scènes pourraient heurter la sensibilité d’un public trop jeune. Convient à un public adolescent agé de 16 ans minimum.

Pour aller plus loin

* Ressources FRANCE CULTURE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *